Lors du dernier Conseil communal (le 27 février 2023), le groupe Ecolo-Groen de Koekelberg a défendu un modèle de mobilité durable et performant au service de la population grâce au dépôt d’une motion « Train ». Les autres points importants au conseil étaient les réponses aux questions déposées par l’opposition. Cela concerne la commission vélo Bypad, la coopération internationale, l’avancement des projets de rénovation du pavillon et du kiosque dans le parc Élisabeth.

Motion Train*

En coordination avec les groupes ECOLO-Groen des communes de Jette, Ganshoren et Berchem St Agathe, Katrien van Remortel a déposé une motion Train au Conseil communal de Koekelberg qui demande le renforcement de l’offre ferroviaire dans le Nord-Ouest de la Région de Bruxelles-Capitale, dans le cadre du plan de transport 2023-2026 de la SNCB [https://www.koekelberg.be/w/modules/docodis/front_end.php?id=424&p=413&lgn=1&date=2023-03-16]. Avec cette motion nous mettons en avant la nécessité d’augmenter la fréquence des trains de banlieue S pour répondre aux besoins de la mobilité des Bruxellois, en particulier le week-end et en soirée, ainsi que la nécessité de disposer de stationnements vélos sécurisés aux abords des gares. La motion souligne l’importance de développer les lignes S4, S3 et S10 pour les communes du nord-ouest de la Région Bruxelles-Capitale et de sa périphérie flamande afin de mieux servir la gare multimodale de Simonis entre autres.

Cette motion prend en compte les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la hausse de l’utilisation des transports en commun et du vélo chez les 18-34 ans et les objectifs de la Convention RER de 2003. Elle prend encore en compte les plans de développement durable et de mobilité régionale qui ont pour ambition de quintupler la part modale du train pour les trajets intrabruxellois d’ici 2030.

* Une motion est une proposition déposée lors d’une réunion du conseil communal, exprimant une opinion ou une position officielle sur une question spécifique. Elle peut être discutée et votée par les membres du conseil, et peut entraîner des conséquences symboliques ou concrètes selon la demande formulée et la décision prise. Dans le cas de notre motion Train, des demandes spécifiques vont être envoyées auprès de la SNCB afin de garantir une meilleure offre.

Question orale sur la commission vélo Bypad*

Tout d’abord, les actions proposées dans le Bypad avancent très bien ! Depuis juin 2019, la commission vélo de Koekelberg s’est réunie cinq fois afin de faire le suivi des activités en matière de politique cycliste.

Depuis le début de la législature, notre échevine Marie Bijnens a lancé de nombreux projets liés au plan d’action Bypad : triplement des installations des boxes à vélo, promotion du vélo au sein des écoles, lors de la semaine de la mobilité et à travers différents projets et initiatives (comme le test de vélo cargo et le Fietsbib). Par ailleurs, les projets en cours comprennent la pose progressive d’arceaux vélos supplémentaire, l’achat et la pose de nouvelles boxes, mais aussi la mise en place de marquages pour le réseau cyclable. De grands projets incluent aussi la cyclostrade C28, l’amélioration de l’aménagement cyclable du boulevard Leopold II et la création d’un grand parking à vélos à Simonis.

Chaque année le tableau de suivi détaillé est mis à jour et présenté à la commission cycliste. Le groupe ECOLO-Groen est heureux de constater ce bilan très positif. Les tableaux et graphiques ci-dessous l’attestent.

Comparaison entre 2019 et 2022

* Bypad c’est une étude qui analyse en profondeur l’environnement cyclable dans une commune. L’audit Bypad de Koekelberg date de 2017 et la mise en œuvre à commencer début 2019 avec la mise en place de la commission vélo qui s’est ensuite réunie pour définir les priorités pour cette législature.

Coopération internationale

Notre échevine de la coopération internationale et des travaux publics, Muriel de Viron, a communiqué les informations sur l’avancement de plusieurs dossiers importants.

En ce qui concerne les liens d’amitié et de coopération établis par Koekelberg avec d’autres municipalités : notre commune a établi un partenariat avec la commune de Ouisselsate entre 2017 et 2022. Muriel de Viron a démarré un nouveau partenariat avec la commune rurale de Ait Youssef ou Ali dans le nord du Maroc pour le programme 2022-2026, soutenu par Brulocalis. Les services communaux et notre échevine ont effectué des missions pour échanger sur nos bonnes pratiques, élaborer une feuille de route et un budget pour renforcer les instances communales tout en établissant un bureau d’action sociale. En ce qui concerne les jumelages et les liens d’amitié, Koekelberg a eu plusieurs contacts avec des villes telles que Hyères, San Lucar et Kolobrzeg, ainsi que des villes belges depuis le début de la législature. Notre échevine souhaite renforcer et maintenir ces liens d’amitié entre les peuples, garant de la démocratie et de l’ouverture de Koekelberg envers le monde.

Rénovation du pavillon Vanaudenhove

En ce qui concerne la rénovation du pavillon Vanaudenhove du parc Élisabeth, Muriel de Viron a rappelé que c’est Bruxelles Environnement qui est responsable du projet. L’objectif est d’y installer un programme socioculturel et des locaux pour les employés de l’organisation porteuse du programme. Le permis d’urbanisme [https://openpermits.brussels/fr/_11/PFU/1703712] a été notifié le 16 mai dernier, mais avant le début des travaux, plusieurs étapes doivent être suivies, telles que l’établissement d’un cahier des charges et la publication d’un marché. Selon les réunions de suivi entre l’échevine, l’administration et Bruxelles Environnement, le chantier devrait débuter fin 2023 et durer 15 mois. C’est une bonne nouvelle donc !

Suite et fin des travaux de l’avenue de Jette

Dernièrement, l’avenue de Jette s’est offert une cure de jouvence. Sur ce point, Muriel de Viron veut préciser que les nouveaux aménagements ont plusieurs objectifs : la sécurisation des traversées piétonnes, la protection des pistes cyclables et la perméabilisation de la surface pour augmenter le retour naturel des eaux pluviales dans les sols. Par ailleurs, les blocs de pierre sont destinés à éviter le stationnement sauvage ou encore le roulage dans une zone spécifique. Après la saison hivernale, il est aussi prévu de mettre des plantations qui embelliront l’avenue. Ces aménagements ont été pris en charge financièrement et opérationnellement par Bruxelles Mobilité.

Pour le stationnement, l’échevine précise que Koekelberg dispose de trois parkings souterrains à moins de 500 mètres de l’avenue de Jette offrant de nombreux emplacements riverains à prix démocratique dans lesquels les habitants sont les bienvenus. Par exemple, le parking Simonis propose un tarif de 72 €/mois.

Pour finir

Les échevines tiennent à relever le règlement d’attribution d’un subside aux opérateurs francophones de l’accueil d’enfants de 2,5 à 12 ans pendant leur temps libre pour 2023. Dans le même temps, elles ont surtout soutenu l’octroi d’une subvention pour donner suite à la crise humanitaire en Turquie et en Syrie afin de venir en aide aux victimes.

 

Share This